Maison passive : tout ce que vous devez savoir

Maison passive

Maison passive : tout ce que vous devez savoir

Depuis quelques années, on parle souvent de maisons écologiques et de maisons passives. Mais bon nombre de personnes ne comprennent pas encore de quoi il s’agit réellement. Aujourd’hui, nous allons braquer les projecteurs vers ces maisons passives.

Maison passive

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Une maison passive est une maison qui a des besoins énergétiques moindres, pour un confort thermique égal. Pour y parvenir, elle s’appuie sur une excellente isolation, une optimisation de la ventilation, ainsi qu’une exploitation optimale de toutes les sources de chaleur.

Pour référence, une maison passive va consommer tout au plus 15 kWh/m² à l’année en matière de chauffage, alors que la moyenne en France est de 100 kWh/m² par an. Même les maisons appelées « basse énergie » consomment encore 3 à 4 fois plus que les maisons passives, c’est dire la performance énergétique de ces dernières.

Les exigences d’une telle appellation

Pour pouvoir parler de maison passive, il faut comprendre que quatre exigences doivent être respectées.

Tout d’abord, il y a la consommation d’énergie primaire de la maison. Cette dernière doit être inférieure à 120 kWh par m² et par an.

Ensuite, il faut savoir que les besoins en chauffage d’une maison passive ne doivent pas excéder les 15 kWh par m² et par an.

Par ailleurs, il ne faut pas que la maison en question soit sujette à des surchauffes trop fréquentes. La température ambiante ne doit pas aller au-delà de 25 °C dans 10 % du temps au cours d’une année.

Enfin, il est indispensable de réaliser un blower door test, afin d’évaluer l’étanchéité à l’air du logement. Cette dernière doit être inférieure à 0,6 vol par heure pour que la maison soit éligible au label « maison passive ».

Maison passive

Les points-clés pour atteindre ces objectifs

Il est loin d’être évident de remplir les conditions citées ci-dessus. Pour cela, il est indispensable de prendre des mesures diverses.

Cela commence par l’exposition du bâtiment. Une orientation plein sud est nécessaire, afin de profiter au mieux de la chaleur solaire passive. Bien évidemment, l’absence totale de zones d’ombre est souhaitée.

Toujours en parlant de chaleur passive, toutes les pistes sont à envisager, comme la géothermie par exemple.

L’isolation du bâtiment joue également un rôle très important. On parle par exemple de fenêtres à triple vitrage, ainsi qu’une isolation parfaite du toit, des murs et du sol.

Bien évidemment, tout cela doit s’accompagner d’un choix scrupuleux des appareils électroménagers à utiliser au sein de la maison passive. Il est indispensable de s’équiper uniquement d’appareils de classe énergétique A.

Une maison passive dans le Nord, est-ce possible ?

C’est une question intéressante, dans la mesure où le nord de la France bénéficie d’un taux d’ensoleillement moindre par rapport aux autres régions.

Et pourtant, il est tout à fait possible d’y construire une maison passive, en profitant de toutes les sources de chaleur passives. Une structure à ossature bois est souhaitée, ainsi que de grandes baies vitrées pour laisser entrer les rayons de soleil et la chaleur qui vient avec.

D’ailleurs, il existe même des prestataires qui proposent des constructions de maisons passives dans le Nord, cliquez ici pour en savoir plus.

Vous l’aurez compris, c’est au niveau de l’isolation thermique que tout va se jouer : cette dernière devra être au top, le moindre pont thermique pourrait anéantir tous les efforts fournis.

Est-ce que ça vaut le coup de construire une maison passive ?

Quand on regarde toutes ces exigences, il est légitime de s’interroger sur l’intérêt d’une maison passive. Il faut savoir alors que les avantages d’en construire une sont nombreux.

On peut par exemple évoquer la consommation d’énergie très faible, que ce soit pour le chauffage ou pour l’énergie primaire : ce sont des économies qui se répercutent directement sur vos dépenses mensuelles.

Mais il ne faut pas oublier qu’une maison passive vous permettra de contribuer directement à la préservation de l’environnement. Une maison passive, c’est une maison écologique, il ne faut pas l’oublier.

Tito

Laissez votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.