Archives de l’auteur

Cryptomonnaies

Investir dans les cryptomonnaies en 2021 : quelles sont les pistes ?

Les cryptomonnaies sont aujourd’hui l’or 2.0. Traçant des propositions de fluctuations rapides et élevées, les monnaies virtuelles ont de quoi séduire. Cependant, investir dans ces monnaies virtuelles ne peut se faire n’importe comment. Découvrez alors comment procéder.

Cryptomonnaies

Quelles cryptomonnaies privilégier en 2021 ?

À ce jour, le Bitcoin (BTC) est la cryptomonnaie la plus en vogue. Avec une capitalisation de plus de 900 milliards d’euros, il circule aujourd’hui 18,6 millions de BTC dans le monde. Après, on retrouve l’Ethereum (ETH), avec plus de 117 millions en circulation pour une capitalisation de plus de 170 milliards d’euros.

Mais vous pouvez aussi investir dans le Ripple (XRP) qui a plus de 19 milliards d’euros de capitalisation ou encore le Bitcoin Cash (BCH) avec plus de 9 milliards d’euros de capitalisation. Sans oublier le Tether (USDT) ou encore le Litecoin (LTC) qui ont aussi des places de qualité.

Sinon, pour diversifier vos actifs, vous pouvez aussi vous procurer du Nano (NANO), du tezos (XTZ), mais aussi du Basic Attention Token (BAT). Ce sont effectivement des crypto devises qui ont attiré de plus en plus d’utilisateurs depuis 2019.

Le meilleur endroit pour acheter des monnaies virtuelles

Actuellement, il existe de nombreux lieux où vous pourrez vous procurer des cryptomonnaies. En premier lieu, il y a les places de marché spécialisées. Vous y serez facilement mis en contact avec des vendeurs et des acheteurs de cryptomonnaies. Généralement, la plateforme prend une commission sur les transactions que vous y réaliserez.

Après, on distingue le pair à pair. C’est une méthode simple et efficace que vous pouvez utiliser pour vous procurer une cryptomonnaie spécifique. Vous pouvez, dans ce sens, trouver des sites internet qui proposent cette offre.

Ensuite, il y a les facilitateurs de transactions. Ce sont des interlocuteurs de pairs qui assistent les utilisateurs et leur orientent vers une plateforme spécifique.

Cryptomonnaies

Les précautions à prendre en investissant dans les cryptomonnaies

Si vous voulez vous lancer dans l’investissement en cryptomonnaies, vous devez toujours garder en tête que c’est un investissement qui n’est pas dénué de risques. En effet, que vous investissiez dans le BTC, le XRP ou l’ETH, vous pourrez toujours tout perdre.

Avant d’investir, prévoyez le cas que vous pourrez tout perdre. Mais ce ne sera pas toujours le cas. En effet, si vous vous renseignez bien sur le fonctionnement des marchés financiers, vous pourrez en tirer grand profit.

De plus, si vous savez bien manipuler toutes sortes d’informations sur vos investissements, vous saurez les multiplier en un temps record. Vous pourrez, dans ce sens, intégrer une communauté en ligne d’utilisateurs et d’investisseurs pour partager et acquérir des connaissances.

Sinon, si vous ne disposez pas d’un fond conséquent à investir dans cette affaire, vous pouvez faire un prêt facile et sans engagement. Vous ne serez pas non plus enquêté sur votre projet. Cliquez sur ce lien pour avoir de plus amples informations là-dessus.

Les stratégies à adopter pour conserver vos actifs

Pour garder vos acquis et votre argent, vous pouvez soit acheter des Bitcoins, soit les conserver dans un coffre-fort virtuel, appelé communément hardware wallet. Cette action, plus connue sous le terme hold vous permet de geler vos avoirs avant de les investir.

Vous pourrez ainsi patienter jusqu’à ce que le marché soit plus favorable à l’investissement ou au trading. Et en parlant de trading, sachez que si vous maîtrisez l’univers de la Bourse, vous pourrez aisément acheter et vendre des cryptoactifs.

Pour esquisser vos actions, vous pouvez vous baser sur les graphiques et les données en temps réel sur internet. Vous pouvez également tenir compte des actualités qui peuvent influencer vos affaires.

Et enfin, mais non des moindres, il faudrait détecter la bonne cryptomonnaie. D’où la nécessité de prêter attention à toutes les informations qui orbitent sur les cryptomonnaies. À la différence des jeux de hasard, miser dessus demande de la réflexion, mais surtout de l’expertise.

Tito
Comparateur banque Luxembourg

Quelle plateforme propose un comparateur de banque au Luxembourg ?

Le Luxembourg est un petit pays certes, mais fort économiquement parlant, de plus en plus de professionnels ouvrent un compte bancaire en ligne au Luxembourg. Autre avantage d’ouvrir un compte bancaire dans le pays, c’est l’abaissement des impôts !

Pour cela, il faut bien commencer par comparer les banques en ligne, pour mieux faire votre choix, c’est pour cette raison que le sujet d’aujourd’hui aborde les plateformes proposant les comparateurs de banques au Luxembourg, mais aussi comment ouvrir un compte bancaire au pays du grand Duché et surtout, quel est la plateforme susceptible de comparer les meilleures banques du Luxembourg.

comparateur banque Luxembourg

Utiliser un comparateur de banques pour le Luxembourg

À l’heure actuelle, énormément de Français outrepassent les frontières, soit pour étudier ou pour tout simplement travailler. Le Luxembourg est justement un des endroits à privilégier, pour travailler, faire du business ou étudier, il est nécessaire d’avoir un compte bancaire ! Et c’est pour cette raison qu’il est strictement primordial de bien choisir sa banque au Luxembourg grâce à un comparateur dédié.

La plupart du temps, vous les trouverez sous forme de courtiers, ils peuvent vous conseiller et vous orienter, ainsi, vous pouvez prendre facilement votre décision, une décision qui correspond à votre profil. Parmi les avantages d’ouvrir un compte international vers le Luxembourg, on cite :

  • La distance, le Luxembourg est un pays mitoyen de la France ;
  • Des propositions de services aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels ou même les étudiants.

Afin d’ouvrir un compte bancaire au Luxembourg, trois choix s’offrent à vous, vous avez la possibilité de le créer par :

  • Ligne ;
  • Application mobile ;
  • En agence.

En revanche, pour pouvoir créer un compte bancaire au Luxembourg, il est important de se manifester aux services fiscaux français. Le compte Olky a vraisemblablement la côte auprès des professionnels, ces derniers ont la possibilité de configurer leur compte comme bon leur semble, l’IBAN est servi en quelques clics.

Le comparateur de banque LesDeals.lu, la meilleure des plateformes

Pour les frontaliers qui résident en France et souhaitant créer un compte bancaire luxembourgeois, le comparateur de banques LesDeals.lu est une bonne référence pour choisir votre banque, un large choix s’offre à vous.

Le site en question va déterminer les avantages et les inconvénients de chaque banque, ainsi, vous avez une large visibilité et une transparence sans précédent et en se basant sur chaque profil. De plus, un questionnaire est mis à votre disposition pour spécifier le besoin de chacun, dans le but de faciliter vos choix, vos besoins et votre situation. Le site déterminera vos besoins en fonction de :

  • Vos rentrées d’argent, le minimum étant 1 000 euros ;
  • Quel type de résident vous êtes ;
  • Votre cadence par rapport aux voyages.

Comparateur banque Luxembourg

Ce comparateur peut également vous suggérer une banque qui accepte les profils ayant des rentrées constantes de moins de 1 000 euros.

Ouvrir un compte bancaire au Luxembourg : pour qui ?

Pour ouvrir un compte bancaire au Luxembourg, il est clair que quelques conditions sont exigées, en effet, parmi les clients susceptibles de créer un compte, on retrouve toutes les personnes qui voyagent énormément à l’étranger, les étudiants souhaitant étudier au pays du grand Duché, les expatriés, les sociétés qui collaborent et travaillent avec des clients du Luxembourg et bien d’autres.

Bien sûr, vous avez toujours la possibilité d’être orienté vers une banque plus traditionnelle, le plus important est de toujours comparer, c’est l’assurance de trouver la banque qui vous convient.

Quoi qu’il en soit, il est important de comprendre que vivre à l’étranger, étudier ou encore travailler, demande un minimum de sérieux et beaucoup de réflexion. Donc, on vous conseille vivement de prendre en considération vos besoins, comparez encore et toujours ! Les néo-banques et les banques en ligne se montrent très intéressantes.

Bien évidemment, avant de faire les démarches nécessaires pour l’ouverture de votre compte à l’étranger, notamment au Luxembourg, il faut bien se renseigner sur le dossier et les pièces à fournir. Il faut savoir que la banque la plus populaire et connue au Luxembourg, c’est la banque BIL (Banque Internationale du Luxembourg).

Pour conclure, choisir une banque sise au Luxembourg est une question d’équilibre, que ce soit pour un professionnel vis-à-vis de ses employés ou pour un étudiant. Fort heureusement que vous avez désormais la chance de comparer, donc faite le ! C’est plus simple.

Tito
Taux de change

La gestion des risques de taux d’intérêt et de change

Le monde de la finance est un monde qui réserve toujours plus de surprises, c’est pourquoi, il est possible de constamment en apprendre un peu plus en s’éduquant sur les différents concepts.

Il faut savoir que dans ce domaine, on entend souvent parler des risques de taux d’intérêt et de change, mais sans savoir réellement ce que c’est ou quel impact cela pourrait avoir sur les différentes transactions. Pour en savoir plus sur ce concept, il existe plusieurs méthodes dont l’accès à des documents PDF éducatifs. Où est-il possible d’en trouver ?

Taux de change

Qu’est-ce que les risques de taux d’intérêt et de change ?

Avant de chercher à en apprendre un peu plus sur la gestion des risques de taux d’intérêt et de change, il est tout d’abord nécessaire d’en apprendre davantage sur ce dernier, car il est impossible de remédier à aucun problème sans vraiment s’intéresser à sa source.

Sans plus tarder, il faut savoir que le taux d’intérêt et de change est par définition le prix d’une devise par rapport à une autre. Comme vous le savez probablement déjà, ce taux est en constante évolution, ce qui a tendance à énormément intriguer les experts de la finance.

D’ailleurs, comme dans n’importe quel autre domaine ou sujet de divergence, ce taux possède quelques risques auxquels il est nécessaire d’être complètement conscient. En effet, le concept des risques de taux d’intérêt et de change est un concept jouant un rôle des plus importants dans n’importe quel autre domaine.

Il faut savoir qu’il existe plusieurs facteurs pouvant impacter ce risque et ce sont :

  • Les risques du repricing
  • Les risques de base
  • Les risques liés à la courbe des taux d’intérêt
  • Les risques sur les options

Bien sûr, il faut étudier chacun de ces facteurs pour en apprendre davantage sur la gestion des risques de taux d’intérêt et de change qui doit être effectuée minutieusement.

Taux de change

Qu’est-ce que la gestion des risques de taux d’intérêt et de change ?

La gestion des risques de taux d’intérêt et de change constitue un type de gestion des plus importants, car c’est grâce à cela qu’il est possible de mieux se positionner et en l’occurrence d’enregistrer de bien meilleurs gains.

En règle générale, la gestion de ces risques se fait tout d’abord en les mesurant. Toutefois, il faut savoir que cela est quasiment impossible, car rappelons qu’il ne s’agit pas forcément de risques numéraires, ce qui peut rendre la tâche un peu plus complexe.

Cependant, pas de panique, car il existe de nombreuses solutions à cela. En effet, il est tout à fait possible d’en apprendre beaucoup plus sur la gestion des risques de taux d’intérêt et de change simplement en se formant.

Pour cela, il est bien évidemment possible de suivre des formations spéciales, mais il est également possible de faire l’acquisition de documents PDF contenant toutes les informations nécessaires sur ce type de concept.

Grâce à ce type de documentation, il est non seulement possible d’en apprendre sur le sujet à son propre rythme, mais il est également possible de tout garder précieusement pour une éventuelle consultation supplémentaire, ce qui est tout de même avantageux.

Comment en apprendre plus sur la gestion des risques de taux d’intérêt et de change ?

Comme vous pouvez le constater, la gestion des risques de taux d’intérêt et de change est une opération des plus importantes dans le monde de la finance et du trading, c’est pourquoi, il est essentiel d’en apprendre davantage pour mener à bien toutes ses opérations.

Pour cela, quoi de mieux que des PDF éducatifs ? Il faut savoir qu’il est possible d’en trouver une multitude en ligne, mais il est tout de même important de se rendre sur les bons sites. Parmi ces derniers, il est possible de citer Cairn.info où il est possible de trouver tout type de documentation certifiée et provenant d’experts en la matière.

Il faut également garder en tête que de nombreux courtiers en ligne proposent ce type de documentation à leurs clients. En revanche, si vous n’en êtes pas fan, il faut noter qu’il est tout à fait intéressant de consulter des ouvrages universitaires.

De très nombreux mémoires ou thèses sous format PDF sont à la disposition de tout le monde en ligne, il suffit de taper les mots clés nécessaires pour se trouver face à une diversité des plus complètes des meilleurs ouvrages sur la gestion des risques de taux d’intérêt et de change.

Comment limiter le risque de change ? 

Maintenant que nous avons fait le point sur le risque de taux d’intérêt et de change, vous ne serez pas contre quelques conseils pour pouvoir les limiter. 

Pour une meilleure gestion des risques de taux d’intérêt et de change, il est important de commencer par bien comprendre à quels risques vous avez affaire. Suivant le pays avec lequel vous faites des affaires, vous pourrez être confronté au risque de :

  • transfert
  • convertibilité
  • transaction 
  • économique

Les 2 premiers risques sont directement liés aux gouvernements des pays, s’ils décident de bloquer les transferts, les devises ou les obligations. Il est difficile de pouvoir agir dessus autrement que de signer des contrats dans d’autres pays ou encore de délocaliser votre production dans le pays en question. C’est ce qu’on appelle la couverture naturelle, ce qui permet de trouver un équilibre entre ventes et achats. Si cela n’est pas envisageable, vous ne pourrez donc vous intéresser qu’aux 2 autres risques. Soyez donc attentif à la fluctuation des devises, entre le moment où vous signez le contrat et celui où vous devrez payer. 

Le second moyen de réduire les risques, c’est de faire appel à un professionnel du taux de change, surtout si vous avez de gros contrats. Au départ, il peut être tentant de se tourner vers les établissements bancaires, qui inspirent confiance. Toutefois, le courtier de change peut vous permettre d’avoir des frais de gestion réduits, ainsi que des délais réduits et surtout un taux de change en lien avec le cours actuel. 

Au moment de la signature du contrat, vous pouvez également envisager d’effectuer le paiement soit dans votre devise, soit dans la devise du pays dans lequel vous faites affaires. À vous de voir ce qui semble le moins risqué, en fonction de la stabilité du gouvernement par exemple. Bien évidemment, une fois la négociation terminée, il est impératif que cela soit inscrit dans le contrat qui vous lie. De la même manière, vous pouvez inclure une clause multidevises. Si vous êtes défini comme décisionnaire, cela vous permettra de pouvoir choisir entre les devises stipulées, en fonction de ce qui est plus avantageux sur le moment. Sachez aussi que vous pouvez opter pour une devise neutre, c’est-à-dire une devise tierce qui n’appartient donc ni au vendeur, ni à l’acheteur.

Enfin, pour répondre à la question qu’est-ce que le risque de change pour une entreprise et trouver des moyens d’y remédier, vous pouvez vous appuyer sur des logiciels spécifiques. Ils vous permettent de mettre en place diverses stratégies à l’aide de différents outils. Il en existe aussi bien pour des personnes qui débutent avec le taux de d’intérêt et le taux de change, que pour des personnes expérimentées. 

Comme vous le voyez, vous avez la possibilité de mettre en place une stratégie pour réduire les risques. Bien entendu, il vous sera impossible d’annuler complètement ce risque. Quoi qu’il en soit, il est impératif de les anticiper, bien avant la signature des contrats, pour que vous puissiez avoir un minimum de contrôle dessus. 

Tito
SARL

Quelle est la meilleure banque en ligne pour une SARL ?

Vous gérez une SARL et vous cherchez la meilleure banque en ligne, qui vous facilitera votre gestion financière professionnelle et qui vous proposera des services sur mesures, adaptés aux besoins de votre société ? Une SARL est une société à responsabilité limitée, ce qui veut dire que la valeur de la responsabilité de ses actionnaires et associés, dans l’entreprise, est estimée selon leurs apports.

Ce titre juridique permet de fixer des règles et conditions de fonctionnement de la société. Mais comme pour tout type de business, il est nécessaire d’avoir une banque qui propose des services adaptés à une SARL. C’est pourquoi, nous vous avons préparé une sélection des meilleures banques en ligne pour ce type de société.

Banque en ligne

Pourquoi passer par une banque en ligne pour une SARL ?

Les banques en ligne rencontrent un franc succès auprès des entreprises. Celles-ci ont même réussi à détrôner les banques classiques grâce à leurs services innovants et leurs offres personnalisées selon les besoins des sociétés. Pourquoi les professionnels préfèrent se tourner vers les banques en ligne pour leurs besoins ? C’est ce que nous allons voir dans ce qui suit :

  • Une banque en ligne assure un gain de temps significatif : vous pourrez ouvrir un compte professionnel en quelques minutes seulement, sans avoir à vous déplacer.
  • Propose des prix très attractifs, nettement moins élevés que les banques traditionnelles, surtout pour les autoentrepreneurs.
  • Propose les mêmes services qu’une banque traditionnelle, accessibles directement en ligne ou via application mobile, sans avoir à se déplacer.
  • Garantit une gestion basique, ainsi que des démarches simplifiées pour recourir à ses services.
  • Bien qu’une banque en ligne ne possède pas de structure physique pour accueillir les clients, elle propose tout de même un service client ultra réactif.

En bref, une banque en ligne facilite la vie des entreprises, que ce soit une SARL, une SAS ou une EURL. De plus, vous pourrez faire des économies car les services d’une banque en ligne sont souvent très peu coûteux.

Quelle est la meilleure banque en ligne pour une SARL ?

Une banque en ligne propose les mêmes services qu’une banque classique, mais accessibles seulement via le net ou sur une application mobile. Cet type de structure 100% virtuelle n’a pas d’enseigne physique, ce qui lui permet de proposer des services à ses clients à des prix très attractifs. Afin de choisir l’offre parfaite pour votre entreprise, voici notre sélection des meilleures banques en ligne pour SARL

Banque

Boursorama Banque

Boursorama est une banque en ligne célèbre. N°1 en France en termes de chiffre d’affaires. Cette banque est connue pour proposer des services à la pointe de la technologie, qui conviennent aux SARL et à des prix imbattables. Voici les services que propose Boursorama Banque pour une SARL :

  • Ouverture d’un compte bancaire avec carte de crédit à 9 euros par mois.
  • La Boursorama Protection Pro est une offre d’assurance optimisée pour les professionnels afin de protéger leur activité au maximum.
  • Des offres de livrets pour professionnels avec des taux d’intérêt très intéressants.

Le point fort de Boursorama Banque est que celle-ci propose des offres sur mesure pour les entreprises, claires, sans ambiguïté, ni frais cachés.

Qonto

Qonto est une néobanque française qui propose des services sur mesure pour les SARL et qui accompagne le développement de votre société. Voici un petit aperçu des services pour les professionnels proposés par Qonto :

  • Il est possible d’ouvrir un compte bancaire pour professionnel à 9 euros en seulement quelques minutes ;
  • 20 virements possibles par mois ;
  • vous bénéficierez aussi de conseils comptables pour la gestion de vos finances.

Le seul hic avec cette néobanque est qu’elle ne propose pas de plans de financement.

Shine

Shine est La néobanque qui se soucie des entreprises, elle a été créée en 2018 et propose des service simples, très abordables et surtout utiles pour les professionnels afin de leur faciliter la gestion financière de leur activité. Voici les offres proposées par la banque Shine pour les entreprises SARL :

  • Ouverture d’un compte bancaire à seulement 3.90 euros par mois ;
  • possibilité de créer des factures pour professionnels ;
  • assurance proposée pour les entreprises afin de les couvrir en cas de sinistre.

Vous aurez même droit à un mois de services gratuits chez Shine, et ce, sans engagement pour vous faire un idée sur les services de cette banque d’exception.

Tito
Bitcoin Cash et Ethereum

Les différences entre Bitcoin Cash et Ethereum

La cryptomonnaie commence à se hisser peu à peu comme la monnaie universelle. Il est important de souligner le fait que, ce n’est pas la cryptomonnaie en elle même qui suscite l’intérêt des investisseurs mais toutes les fonctionnalités qui l’entourent. Pour encore combien de temps les planches à billets continueront-elles à produire du papier à valeur ? Par soucis écologique, tôt ou tard, le billet physique cessera de circuler. Dans cet article nous évoquerons les deux leaders de la cryptomonnaie : Le Bitcoin, dans sa version Cash, et l’Ethereum.

Bitcoin Cash et Ethereum

Bitcoin Cash et Ethereum :

Dans le cas du Bitcoin Cash, même après avoir longtemps tenté de pallier aux problèmes du Bitcoin, les mineurs n’ont pu les défaire complètement, surtout après son épanouissement en 2017. Les délais d’autorisations se faisaient beaucoup plus longs et des frais additionnels aux transactions s’ajoutaient afin d’accélérer le processus. Une situation de plus en plus insupportable pour les investisseurs. C’est à partir de là que s’est déclenché un désaccord global autour de cette cryptomonnaie, comme annoncé sur cette page.

Une partie des mineurs voulait instaurer une nouvelle mise à l’échelle. Une autre partie quant à elle, a préféré augmenter la taille des blocs. Ce conflit a abouti à un hard fork. Autrement dit, une scission de la blockchain. Cette deuxième partie de mineur a donc modifié le bitcoin existant et d’autres ont ajouté de nouvelles règles, pour une nouvelle version de cette cryptomonnaie : le bitcoin cash.

L’Ethereum en revanche, n’est pas une version 2.0 du bitcoin. À ses débuts, seul un protocole d’échange ainsi qu’un blockchain étaient présents. En soit, l’Ethereum n’avait pas pour destin de s’imposer comme l’un des plus populaires crypto actifs. C’est en juillet 2015 que l’Ethereum naquit, sous la volonté de son concepteur Vitalik Buterin de mettre au point sa propre chaîne de blocs. Son bloc Genesis, fut établi dans le but de s’assurer de la distribution de tokens en prévente avec un plafond de 60 millions, pour les développeurs.

C’est lorsque les fonds d’investissement (Organisation Autonome Décentralisée) possédant des tokens ETH, furent piratés en 2016, que la sécurité du réseau Ethereum fut remise en question. Obligeant de ce fait la blockchain à se scinder en deux entités distinctes : l’Ethereum (ETH) et l’Ethereum Classique (ETC).

Bitcoin Cash et Ethereum

Les différences entre le BCH et l’ETH :

En marge des différences sur la capitalisation et le cours, il existe de nombreux point divergents entre le Bitcoin Cash et L’Ethereum , par exemple la rémunération des mineurs qui , à titre de rappel, vérifient vos transactions en contrepartie d’une rémunération. Dans le cas du BCH, un Halving a lieu tous les 210 000 blocs. Ce même Halving qui est nécessaire, divise par deux les gains des mineurs. L’Ethereum, en revanche, n’impose pas de limite de jetons en circulation. Il garde un contrôle sur l’émission de ses jetons. En contrepartie, les gains des mineurs sont moins intéressants, ils se situent autour de 2ETH.

Bien que les frais de transactions furent revus grâce au Bitcoin Cash, il reste néanmoins un coût considérable de créer un nouveau bloc. Pour l’Ethereum, il répartit intelligemment ses coûts. Chaque coût de transaction est chiffré en gaz, ce gaz est le moyen qui fait fonctionner le réseau Ethereum. C’est le taux de gaz requis qui définira les frais que vous devrez aux mineurs.

L’Ethereum, une bonne alternative au BCH ?

Dans son ensemble, l’Ethereum est une alternative sérieuse face au Bitcoin Cash. Les nombreux avantages qu’il offre peuvent contrebalancer sa valeur amoindrie. Sachez qu’on ne peut parler de protocole parfait. Chacun aura ses défaillances. Voici quelques avantages de l’Ethereum :

  • Une réputation en béton
  • Ses nombreuses possibilités d’expansion
  • Une communauté impliquée
  • Des applications avancées et décentralisées

Moins valorisés que les Tokens du Bitcoin, les Tokens d’Ether se revendront également à un prix inférieur. Le combat des cryptomonnaies vers l’ascension continuera de faire rage sur leur terrain de guerre : les marchés financiers. L’Ethereum à défaut de convoiter la première place quelques temps, pourra s’assurer d’occuper la deuxième place du podium pour encore un long moment. Dans un désir d’évolution, l’initiateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, prépare déjà une version 2.0 d’Ethereum. Une version qui mettra la barre encore plus haute pour répondre à la rapidité qu’exige la demande.

Tito
loi Pinel à Strasbourg

Réduire ses impôts en adoptent la loi Pinel à Strabourg

Après l’arrêt de la loi Duflot, le gouvernement français a mis en place un nouveau dispositif à la fin de l’année 2014 appelé Pinel. Cette loi est toujours active et vous pouvez aisément en profiter cette année. En vous inscrivant au programme, vous bénéficiez d’une réduction favorable pour vos impôts, c’est donc un très bon investissement si vous possédez un logement ou maison neufs. Si vous résidez à Strasbourg, nous vous proposons de suivre nos meilleurs conseils pour défiscaliser avec la loi Pinel.

Bien comprendre la loi Pinel

La loi Pinel permet d’aider les particuliers qui disposent de biens immobiliers encore neufs et qui souhaitent les louer. Une réduction des impôts est calculée selon le nombre d’années où le bénéficiaire adopte cette loi, et le coût du logement en question. Beaucoup ont remarqué, que comparé à la loi Duflot, la loi Pinel est plus facile à appliquer et ses conditions sont aisément satisfaisantes. Le gouvernement a pour but d’augmenter la construction de nouveaux logements dans certaines zones de la France.

Le taux de défiscalisation avec la loi Pinel est retrouvé selon la durée de la location et le montant du bien immobilier. Cela peut aller jusqu’à 21% si vous optez pour une durée de location de 12 ans, le minimum étant de 6 ans pour 12% de crédit d’impôt, et enfin 18% pour 9 ans de location. Cependant, avant de pouvoir vous inscrire à ce programme, vous devez considérer les différentes conditions mises en place :

loi Pinel à Strasbourg

Comment réduire ses impôts avec la loi Pinel à Strasbourg ?

Strasbourg fait partie des régions éligibles à la loi Pinel. Si vous disposez déjà d’un bien immobilier entièrement construit, il est intéressant d’analyser la demande de logement de la commune, afin de pouvoir estimer les gains que vous pouvez obtenir en appliquant ce dispositif. Si vous ne disposez pas encore de logement à Strasbourg, mais que souhaitez y construire, ou encore mieux y acheter de nouveaux logements, n’ayez pas crainte, il y a de nombreux biens qui sont extrêmement demandés et remplissent un grand nombre de critères.

Une autre méthode que vous pouvez utiliser, est l’achat d’un ancien appartement, ou d’une ancienne maison et de la rénover complètement. Vous pouvez faire appel à des experts en architecture et en rénovation, afin de transformer une ancienne demeure en une toute nouvelle et chaleureuse habitation très attrayante. Ceci vous permettra également de choisir des quartiers populaires qui augmenteront les demandes de locations. Vous pouvez également solliciter l’expertise d’agent immobilier qui vous guidera dans vos choix et vous aidera à atteindre vos objectifs financiers. Il ne faut juste pas oublier de considérer toutes les conditions de la loi Pinel lors de votre visite des biens immobiliers à Strasbourg.

loi Pinel à Strasbourg

Simuler votre investissement en loi Pinel

Afin de bien déterminer les revenus que vous allez gagner en vous lançant dans l’adoption de la loi Pinel, il est très intéressant de faire une simulation avant de choisir la région, et le type d’immobilier que vous comptez acheter ou bien construire. Le site web Lixim vous propose une liste de simulation que vous pouvez effectuer sur vos logements, par laquelle les développeurs ont mis en place un simulateur de la loi Pinel. Tout ce que vous aurez à faire, c’est de remplir le formulaire selon vos préférences et les limitations dont vous disposez. Le simulateur se divise en cinq parties :

  • les informations concernant votre projet, telles que le nombre d’années dont vous souhaitez bénéficier du programme, le département et la commune, dans votre cas ce sera donc Strasbourg ;
  • la gestion de vos charges et frais ;
  • votre situation familiale et vos revenus ;
  • indications sur la revente ou la revalorisation ;
  • et enfin, la manière dont vous comptez financer votre bien immobilier.

À la fin, vous obtenez un récapitulatif qui vous permettra de comparer les différentes informations que vous avez saisie.

La loi Pinel vous permet donc de réduire vos impôts tout en touchant des revenus de vos locations. Il est aussi possible de louer vos biens à des proches. Strasbourg est une région très intéressante, elle sera un bon choix pour un investissement immobilier.

Tito
Maison passive

Maison passive : tout ce que vous devez savoir

Depuis quelques années, on parle souvent de maisons écologiques et de maisons passives. Mais bon nombre de personnes ne comprennent pas encore de quoi il s’agit réellement. Aujourd’hui, nous allons braquer les projecteurs vers ces maisons passives.

Maison passive

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Une maison passive est une maison qui a des besoins énergétiques moindres, pour un confort thermique égal. Pour y parvenir, elle s’appuie sur une excellente isolation, une optimisation de la ventilation, ainsi qu’une exploitation optimale de toutes les sources de chaleur.

Pour référence, une maison passive va consommer tout au plus 15 kWh/m² à l’année en matière de chauffage, alors que la moyenne en France est de 100 kWh/m² par an. Même les maisons appelées « basse énergie » consomment encore 3 à 4 fois plus que les maisons passives, c’est dire la performance énergétique de ces dernières.

Les exigences d’une telle appellation

Pour pouvoir parler de maison passive, il faut comprendre que quatre exigences doivent être respectées.

Tout d’abord, il y a la consommation d’énergie primaire de la maison. Cette dernière doit être inférieure à 120 kWh par m² et par an.

Ensuite, il faut savoir que les besoins en chauffage d’une maison passive ne doivent pas excéder les 15 kWh par m² et par an.

Par ailleurs, il ne faut pas que la maison en question soit sujette à des surchauffes trop fréquentes. La température ambiante ne doit pas aller au-delà de 25 °C dans 10 % du temps au cours d’une année.

Enfin, il est indispensable de réaliser un blower door test, afin d’évaluer l’étanchéité à l’air du logement. Cette dernière doit être inférieure à 0,6 vol par heure pour que la maison soit éligible au label « maison passive ».

Maison passive

Les points-clés pour atteindre ces objectifs

Il est loin d’être évident de remplir les conditions citées ci-dessus. Pour cela, il est indispensable de prendre des mesures diverses.

Cela commence par l’exposition du bâtiment. Une orientation plein sud est nécessaire, afin de profiter au mieux de la chaleur solaire passive. Bien évidemment, l’absence totale de zones d’ombre est souhaitée.

Toujours en parlant de chaleur passive, toutes les pistes sont à envisager, comme la géothermie par exemple.

L’isolation du bâtiment joue également un rôle très important. On parle par exemple de fenêtres à triple vitrage, ainsi qu’une isolation parfaite du toit, des murs et du sol.

Bien évidemment, tout cela doit s’accompagner d’un choix scrupuleux des appareils électroménagers à utiliser au sein de la maison passive. Il est indispensable de s’équiper uniquement d’appareils de classe énergétique A.

Une maison passive dans le Nord, est-ce possible ?

C’est une question intéressante, dans la mesure où le nord de la France bénéficie d’un taux d’ensoleillement moindre par rapport aux autres régions.

Et pourtant, il est tout à fait possible d’y construire une maison passive, en profitant de toutes les sources de chaleur passives. Une structure à ossature bois est souhaitée, ainsi que de grandes baies vitrées pour laisser entrer les rayons de soleil et la chaleur qui vient avec.

D’ailleurs, il existe même des prestataires qui proposent des constructions de maisons passives dans le Nord, cliquez ici pour en savoir plus.

Vous l’aurez compris, c’est au niveau de l’isolation thermique que tout va se jouer : cette dernière devra être au top, le moindre pont thermique pourrait anéantir tous les efforts fournis.

Est-ce que ça vaut le coup de construire une maison passive ?

Quand on regarde toutes ces exigences, il est légitime de s’interroger sur l’intérêt d’une maison passive. Il faut savoir alors que les avantages d’en construire une sont nombreux.

On peut par exemple évoquer la consommation d’énergie très faible, que ce soit pour le chauffage ou pour l’énergie primaire : ce sont des économies qui se répercutent directement sur vos dépenses mensuelles.

Mais il ne faut pas oublier qu’une maison passive vous permettra de contribuer directement à la préservation de l’environnement. Une maison passive, c’est une maison écologique, il ne faut pas l’oublier.

Tito
Argent

4 idées pour réinvestir l’argent que vous avez gagné en placements financiers

Réaliser des placements financiers peut être très bénéfique surtout pour ceux qui veulent se faire une source de revenu passif. Toutefois, une fois avoir gagné l’argent en placement, nous ne savons pas toujours que faire avec. Alors, pourquoi ne pas le réinvestir et générer une autre source de revenus ? Oui, mais où investir ? Telle est la question qui se pose. Découvrez donc ci-après 4 idées pour réinvestir son argent gagné en placements financiers.

Investir dans l'immobilier

Investir dans l’immobilier

Le secteur de l’immobilier reste aujourd’hui l’une des rares valeurs sûres pour un investissement. Ce secteur est prometteur d’un bel avenir. Toutefois, il faut toujours faire attention, car ce ne sont pas tous les investissements immobiliers qui se valent.

Généralement, les investisseurs ont tendance à vouloir investir dans le neuf. Pourtant, le neuf ne représente pas toujours une bonne affaire et n’offre pas toujours une bonne rentabilité. En effet, même si investir dans le neuf permet d’économiser en impôt, son prix à l’achat est plus élevé. D’autant plus que le loyer reste plus ou moins au même niveau que celui d’un ancien immobilier.

Refaire un placement financier

Il vous est également possible de refaire un placement financier pour réinvestir votre argent. Un livret d’épargne, par exemple, peut être intéressant. Vous pouvez placer votre argent sur un LDDS ou Livret de Développement Durable Solidaire. Même avec un taux d’intérêt assez faible, ce type de placement garantit une certaine sécurité.

En revanche, si vous désirez multiplier rapidement vos gains et avoir de meilleurs rendements, vous pouvez réaliser des placements à risque comme un contrat d’assurance-vie. Dans ce type de placement, vous pouvez adapter le niveau de risque en fonction de vos possibilités à les supporter.

Investir en bourse

Investir dans la bourse

Si vous voulez faire fructifier votre argent, l’investissement sur le marché boursier est une des meilleures solutions. Lorsque vous investissez dans une entreprise, vous y devenez actionnaire et vous en détenez une part.

Pour réussir, vous devez investir au moment opportun, car ce type d’investissement ne garantit pas toujours de rendement. Toutefois, quand l’entreprise prend de la valeur, vos actions en prennent aussi.

C’est donc un investissement à risque, mais qui peut être intéressant. Pour réduire ces risques, vous pouvez diversifier vos placements et ne pas investir tout votre argent dans un seul secteur.

Investir dans le monde de l’automobile

En outre, investir dans le monde de l’automobile peut aussi être très intéressant, surtout si vous êtes passionné de voitures et de mécanique. Dans ce sens, vous pouvez notamment investir dans les voitures de collection. Du fait de leur rareté, les voitures de collection sont très attractives.

Toutefois, comme le prix d’achat de ces voitures est souvent élevé, il se peut que vous ne disposiez pas de la somme totale nécessaire. Par conséquent, sachez qu’il est possible de contracter un crédit auto. Pour ce faire, vous pouvez aller sur le site https://rentugo.com/fr/. Ce dernier propose des crédits auto faciles.

Voilà donc 4 idées pour réinvestir l’argent que vous avez gagné en placement financier. Bien évidemment, cette liste est non-exhaustive. Vous pouvez toujours investir dans d’autres domaines. Mais ces 4 secteurs cités précédemment sont les plus prisés actuellement.

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main pour pouvoir bien réinvestir votre argent, lequel de ces investissements allez-vous choisir ?

Tito
Trading en ligne

Trading en ligne : bonne ou mauvaise idée ?

L’évolution des nouvelles technologies a permis de développer de nouvelles activités professionnelles sur Internet. Le trading figure parmi celles qui ont connu un gain de popularité énorme ces derniers temps. Mais est-ce vraiment intéressant ? Pour vous aider à vous faire une opinion, nous allons voir les avantages et les inconvénients du trading en ligne.

Trading en ligne

Les avantages du trading en ligne

Si le trading en ligne est si populaire, c’est parce que ceux qui l’ont expérimenté y ont trouvé leurs intérêts. Il est donc important de découvrir quels sont ses principaux avantages.

L’avancée technologique

Tout d’abord, on peut noter qu’aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de se déplacer dans les salles bondées des marchés boursiers. Désormais, le trading peut s’effectuer devant son ordinateur à la maison ou n’importe où en utilisant son smartphone.

Par ailleurs, les plateformes de trading en ligne proposent plusieurs solutions pour accroître les connaissances et les compétences.

Comme vous pourrez le voir dans l’Admiral Markets avis 2020, en plus de vidéos de formation, on peut aussi obtenir des logiciels pour faciliter les opérations de trading. On peut citer Meta Trader qui est disponible aussi bien sur Mac que sur PC. Et il peut également être utilisé sur tous les types de smartphones et de tablettes.

La possibilité de simulation

Comme on le sait, tout se passe très vite dans le monde de la Bourse. Il suffit de quelques secondes pour gagner ou perdre des sommes assez conséquentes. Bien que le risque zéro n’existe pas, le trading en ligne permet de les limiter au maximum.

En effet, une fois que vous avez acquis les bases nécessaires pour comprendre le fonctionnement du trading, vous pouvez vous lancer dans une simulation avant d’entrer dans le marché réel.

La simulation ici s’avère extrêmement réaliste puisqu’elle se base sur les conditions actuelles du marché. De cette manière, vous pourrez apprendre entre autres à anticiper les aléas du marché et à agir en conséquence.

La simplicité

Le trading en ligne présente de nombreux avantages. L’un des plus marquants est qu’il offre de nombreuses facilités. Si vous n’avez pas un capital assez important, vous pouvez utiliser l’effet de levier.

Le levier permet d’obtenir jusqu’à 500 fois votre capital de départ afin d’intégrer des marchés plus imposants. Et plus le capital est élevé, plus les gains générés peuvent être importants.

Trading en ligne

Les inconvénients du trading en ligne

Aucune activité professionnelle n’est parfaite. Le trading en ligne ne fait pas exception à la règle puisqu’elle présente certains inconvénients.

Les risques de perte

On a vu plus haut que l’effet de levier permet d’avoir un capital plus important que celui que l’on avait au départ. On a donc des opportunités de gains très élevés.

Toutefois, il s’agit d’une arme à double tranchant. En effet, en cas d’échec des opérations, les pertes peuvent également atteindre des hauteurs inquiétantes. On risque alors de se retrouver en faillite et avec des dettes imposantes.

Les risques pour la santé

Même si l’on n’a pas besoin de se déplacer, le trading en ligne reste une activité éreintante. En effet, il faut toujours se tenir au courant des actualités du marché.

De ce fait, on accumule facilement la fatigue physique, mais aussi intellectuelle. Sur le long terme, cela peut être dangereux. Effectivement, le manque de sommeil peut affaiblir le système immunitaire et entraîner des troubles cardiovasculaires.

Tito
Investissement dans le CAC40

Placements en ligne : que penser de l’investissement dans le CAC40 ?

De plus en plus d’investisseurs choisissent, aujourd’hui, d’investir dans le CAC 40 pour leurs placements en bourse. Mais est-ce vraiment une bonne stratégie d’investissement ? Est-ce que le CAC 40 est un indice boursier qui peut vous permettre de réellement générer des bénéfices ? Voilà les questions auxquelles nous allons essayer de répondre ci-après.

Comment investir dans le CAC en optant pour le trading CFD ?

Si vous voulez savoir comment investir dans le CAC40 sans passer par l’achat d’actions, la meilleure option qui se présente à vous est sûrement le trading CFD.

Cet investissement peut présenter de nombreux avantages, notamment pour les particuliers. En effet, le trading CFD peut être accessible à partir d’une centaine d’euros.

De plus, même si cet investissement s’effectue à court terme, il permet de générer rapidement des profits.

Outre cela, le trading CFD a également un principe assez simple qui le rend accessible aux traders, même les plus débutants. Pas besoin d’être expérimenté donc pour pouvoir avoir accès au trading CFD.

En parallèle, il vous sera facile d’y ouvrir un compte de trading. Enfin, en investissant pour le trading CFD, le courtier vous fournit tous les éléments nécessaires afin de réaliser une bonne analyse de marché. Cela peut donc vous permettre de faire un important gain de temps.

Investissement dans le CAC40

Composition du CAC40

Le CAC 40, comme son nom l’indique, est composé de 40 sociétés françaises cotées. Ces sociétés, ont notamment, plusieurs caractéristiques à savoir qu’elles font partie des sociétés françaises qui affichent les 100 plus grosses capitalisations boursières.

En même temps, ces 40 sociétés françaises sont les titres qui s’échangent le plus sur les marchés financiers et enfin, la part du capital qui s’échange en bourse pour ces sociétés est très importante.

La composition du CAC 40 est revue tous les trimestres (plus exactement en mars, en juin, en septembre et en décembre).

Cette révision est réalisée par les experts du Conseil Scientifique des Indices (CSI) en fonction des résultats des sociétés qui composent l’indice. Ainsi, si une société est évincée du CAC 40, les experts la remplacent par une entreprise cotée au CAC Next 20.

En parallèle à cela, les experts veillent à ce que tous les secteurs d’activité de l’économie française soient représentés dans le CAC 40.

Investissement dans le CAC40

CAC40 en direct : évolution de sa valeur en temps réel

La semaine, du lundi au vendredi, entre 9 h et 17 h 35, le cours de l’indice CAC40 est mis à jour toutes les 15 secondes, et ce, en fonction de l’offre et de la demande.

Si vous voulez suivre l’évolution du CAC40 en direct, même à la mi-séance, vous n’avez qu’à vous rendre sur le site d’Euronext ou sur un site spécialisé dans la bourse en ligne. Les sites spécialisés dans le domaine ont l’avantage de proposer des graphiques mis à jour en temps réel.

En plus de ça, les sites spécialisés fournissent aussi des indicateurs économiques et indicateurs boursiers (tels que le prix d’ouverture, le prix le plus haut et le prix le plus bas de la séance ou encore le prix de clôture de la veille) qui vous permettront de réaliser une analyse complète du marché.

Certains sites indiquent même un fil d’actualité qui regroupe toutes les informations qui ont une influence directe sur le cours du CAC40.

Tito