Archives de l’auteur

Comment obtenir son prêt automobile ?

Vous avez besoin d’une voiture pour être à l’heure à votre nouveau lieu de service mais ne disposez pas du budget nécessaire ? Pourquoi ne pas souscrire à un prêt automobile ? C’est une option intéressante pour ceux qui ont urgemment besoin d’un véhicule mais n’ont pas assez d’argent. En plus, la procédure est rapide et simplifiée. Lisez cet article pour en savoir plus sur le sujet.

Quelles sont les conditions de souscription à un prêt automobile ? 

Pour souscrire à un emprunt d’achat voiture, vous devez avoir plus de dix-huit ans, ne pas excéder le taux d’endettement en ce qui concerne l’ensemble de vos crédits ou être inscrit sur le fichier national des incidents de remboursement de crédits aux particuliers et démontrer que vous êtes en mesure de rembourser. Concernant les documents, vous devrez apporter un contrat de bail datant de moins de trois mois, un RIB, votre pièce d’identité, votre contrat de travail, votre dernier avis d’imposition, vos derniers bulletins de salaire ainsi que vos relevés de compte les plus récents. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un courtier en crédits pour plus de facilité.

Les prérequis pour souscrire un prêt automobile

Que ce soit pour acheter dans l’immobilier neuf ou pour acquérir une voiture, il est conseillé de choisir des durées de remboursement courtes pour ne pas être soumis à des taux d’intérêts trop élevés car les intérêts sont calculés selon le montant à rembourser. Pensez à vous servir d’un simulateur de remboursement bancaire pour pouvoir connaître votre capacité d’endettement ainsi que le montant des échéances. En tout cas, il est préférable de se préparer à verser des sommes élevées chaque mois sachant qu’il est également possible de faire des placements mensuels. De plus, vous pourrez renégocier le prêt dès la première moitié du remboursement. Efforcez-vous de rassembler le maximum de renseignements avant de souscrire à un prêt automobile.

Rodrigue

Ne négligez pas une simulation pour votre emprunt hypothécaire

Si vous décidez d’emprunter de l’argent, vous pouvez opter pour un prêt hypothécaire. Ce dernier peut être risqué si vous ne maîtrisez pas la situation à 100 %. Il est donc conseillé d’être accompagné par des professionnels qui vous aideront à prendre les bonnes décisions. La simulation pour l’emprunt hypothécaire est efficace et elle vous permet aussi de programmer vos projets dans les meilleures conditions. 

Préparez votre prêt grâce à Internet en toute simplicité

Comme c’est le cas pour tous les prêts, il est judicieux de prendre son temps et de comparer l’ensemble des solutions à votre disposition. Grâce à la simulation, vous ne devriez pas commettre d’erreurs, surtout si vous collaborez avec des professionnels. Internet vous propose donc un outil simple et efficace qui vous facilitera la tâche. 

  • Vous devez renseigner le type de prêt, il s’agit donc d’un emprunt hypothécaire.
  • N’oubliez pas de bien rassembler toutes les informations concernant ce prêt qui met en jeu votre patrimoine immobilier.
  • Choisissez le capital dont vous avez besoin pour rembourser vos dettes ou encore pour financer vos prochains projets.
  • Il faut également choisir la durée pour les remboursements, elle dépendra notamment de vos projets et de votre âge.

Par exemple, pour demander 100 000 euros, vous pourrez emprunter cette somme pendant près de 30 ans avec une mensualité de 370 euros environ. Le coût de ce prêt sera de 133 000 euros environ puisque vous aurez un taux nominal annuel de 2.02 %. Si le résultat de la simulation vous comble, vous pourrez effectuer une demande en ligne toujours dans cette optique de gagner du temps. 

Il est important de ne pas se précipiter puisque ce prêt hypothécaire met au centre de la transaction votre patrimoine immobilier. Ce dernier pourrait être saisi si vous ne remboursez pas les différentes mensualités. Ces dernières pourraient toutefois être allégées au vu du taux. 

Rodrigue

Comment trouver une assurance pour prêt immobilier ?

Toutes les banques réclament une assurance d’emprunt en cas de prêt immobilier ; puisqu’elle les protège de tout défaut de paiement relié à un accident dans la vie du souscripteur. Alors, commencer un projet dans ce secteur d’activité est très onéreux ; c’est pour cette raison que trouver une bonne assurance pour crédit immobilier est nécessaire.

Mettre en place une délégation d’assurance de prêt immobilier

La délégation de prêt immobilier est créée pour redonner le pouvoir d’achat aux clients et maintenir la concurrence. Pour qu’elle soit effective, vous devez prévenir votre banque après avoir trouvé une offre d’assurance de crédit immobilier intéressante. Lorsque c’est fait, votre établissement prêteur dispose de 10 jours pour répondre à votre demande et l’intégrer dans le dossier de crédit. L’autre alternative serait que la banque édite un avenant en mentionnant qu’une assurance emprunteur choisie par le client va changer l’initiale. 

Les personnes qui optent pour la délégation d’assurance chez un assureur extérieur à leur banque, bénéficient de plusieurs privilèges tant au niveau de la couverture que des finances. Néanmoins, il faut noter que les offres ne se ressemblent pas. En raison de cela, il est conseillé d’utiliser un comparateur sur la toile.

Solliciter l’assistance d’un professionnel assurance de prêt

Se faire aider par un spécialiste en assurance de crédit est une bonne idée, car celui-ci maîtrise les recommandations de toutes les banques. Par conséquent, il sait quel type de contrat est approprié à chacune de ces entreprises de crédit. Vous n’auriez plus besoin de programmer les rendez-vous avec les banquiers ou d’envoyer les courriers. L’expert se charge de déposer les nouveaux contrats et de réceptionner l’avenant qui indique la nouvelle assurance. Peu importe votre besoin dans l’immobilier locatif (changer d’assurance, trouver une assurance de crédit avant la signature de l’emprunt, solliciter le rachat de prêt…), vous bénéficierez d’un certain d’un accompagnement.

Rodrigue

Et si vous investissiez dans l’immobilier neuf, tout en réduisant votre impôt ?

S’il y a bien quelque chose que recherchent les épargnants, c’est un placement qui rapporte plus que les 0.50% du Livret A, à l’heure où nous écrivons ces lignes en tout cas. Pour cela, beaucoup se tournent vers l’immobilier locatif, notamment sur du neuf. D’ailleurs, saviez-vous qu’il était possible d’investir dans le neuf, tout en obtenant des remises sur votre impôt sur le revenu ? C’est ce que nous explique un site comme My Invest : https://www.my-invest.immo. Bref, on essaie de vous synthétiser ça.

Comment la loi Pinel aide à défiscaliser ses investissements dans l’immobilier locatif

Si vous souhaitez donc investir dans l’immobilier locatif, il serait fort intéressant pour vous que vous vous renseigniez sur la loi Pinel. Cette dernière est plutôt avantageuse : selon certaines conditions (que nous allons voir juste après), vous pourrez obtenir une remise allant jusqu’à 18% du montant du bien sur 9 ans ! Par exemple, si le bien vous revient à 200 000 €, vous aurez droit à une remise sur votre impôt de 4 000 € pendant 9 ans… Très intéressant non ?

Pour cela, il faut respecter certaines règles. La première est d’investir dans un logement éligible à la loi Pinel : il doit faire partie d’un habitat collectif et être situé dans une zone présentant un déséquilibre entre l’offre et la demande. Si votre logement est donc éligible, vous pouvez donc vous lancer dans l’aventure en respectant un dernier critère : le loyer doit être plafonné selon les ressources du locataire en place.

Bref, si vous souhaitez vous diversifier un peu plus de vos placements sur des livrets ou même en bourse, le dispositif Pinel est certainement fait pour vous. Grâce à ce dernier, vous vous créez un revenu supplémentaire ainsi qu’un patrimoine immobilier intéressant… Tout en réduisant vos impôts ! Vous n’avez plus qu’à vous lancer désormais 😉

Rodrigue

Pourquoi faire appel à un service d’expert-comptable en ligne ?

De nombreux chefs de compagnies sont de plus en plus intéressés par les offres des services comptables en ligne. Avoir recourt à ces offres, c’est choisir une nouvelle façon de collaborer très moderne, par le biais de la digitalisation. Les cabinets d’expertise comptable en ligne sont destinés à ceux qui ne craignent pas la technologie et ceux qui veulent avoir un suivi sur les finances de leur entreprise. Cette formule est principalement ajustée aux auto-entrepreneurs qui n’ont pas un expert-comptable au sein de leur compagnie.

Le service d’expert-comptable en ligne, bénéfice en temps et en argent 

L’un des importants avantages lorsque vous engagez un cabinet d’expertise comptable en ligne est incontestablement les économies réalisées sur les honoraires. En effet, vous économiserez au moins 30 % sur les honoraires d’un service comptable traditionnel. En plus de cela, les rendez-vous avec votre expert-comptable s’effectueront en ligne, par email, par visioconférence, ou par coup de fil. Cela vous donnera plus de temps pour vous consacrer pleinement à votre travail. Découvrez ces services d’expert-comptable en ligne pour la gestion de la comptabilité de votre entreprise.

Le service d’expert-comptable en ligne, fiabilité et conseil

Pour un placement sans risque dans les actions de votre compagnie, le service d’expert-comptable en ligne vous garantit la disponibilité de vos documents chaque jour de la semaine, à tout instant de la journée. Vous n’aurez qu’a accéder à l’espace en ligne privé créé pour la comptabilité de votre entreprise et à consulter votre tableau de bord. Cela s’explique grâce aux logiciels de comptabilité qui comptabilise instantanément vos flux bancaires. Vous disposerez donc d’un point de vue claire et précis de vos dépenses et de vos placements. Pour terminer sur un conseil, il est important de faire attention aux arnaqueurs. Il faut bien vous renseigner sur la crédibilité du cabinet d’expertise comptable que vous souhaitez engager. En conclusion, faire appel à un service d’expert-comptable peut être très bénéfique pour votre entreprise.

Rodrigue

Les 4 étapes à connaître pour réaliser une simulation de prêt

Pour emprunter en toute sérénité et ne pas faire face à des mensualités inadaptées à votre situation financière, il vaudrait mieux réaliser une simulation de prêt. En quelques clics, gratuitement et sans engagement découvrez le coût global de votre crédit et évitez tout risque de surendettement. 

1ère étape : choisir le bon outil de simulation

Des calculettes de crédit, vous en retrouverez sur les sites internet de tous les organismes prêteurs. Et comme on peut l’imaginer, ils sont paramétrés selon les conditions qui leur sont propres. Pour dénicher un crédit à un taux avantageux, l’idéal est de passer par un outil de simulation de prêt indépendant. Pour ce faire, vous pouvez aller sur la plateforme d’un courtier en crédit.

2e étape : je choisis le type de prêt à simuler

La simulation de prêt permet d’estimer le coût total de n’importe quel type de crédit. Il peut s’agir d’un prêt personnel, d’un prêt immobilier ou d’un crédit auto. Au besoin, vous pouvez également demander une simulation de rachat de crédits. La simulation de votre emprunt est déterminante pour évaluer votre future dette avec précision. Par ailleurs, c’est un passage obligatoire pour profiter des conditions financières les plus avantageuses. 

3e étape : j’indique le montant et la durée de mon emprunt

Ne commettez surtout pas l’erreur d’emprunter plus qu’il ne vous en faut. De plus, veillez à ce que votre mensualité soit adaptée à votre capacité financière. Votre taux d’endettement maximal ne doit pas dépasser le tiers (33 %) de vos revenus mensuels. De même, la durée de remboursement de votre prêt doit être adaptée à votre situation financière. Plus la durée est importante, plus les intérêts, donc le coût global du crédit, augmentent.

4e étape : je réalise ma demande de prêt en ligne

Maintenant que vous connaissez le coût de vos mensualités, il est temps de faire votre demande de prêt. Pour cela, l’idéal est de s’adresser à un courtier en crédit. Cet intermédiaire pourra négocier votre crédit auprès de la bonne banque et vous faisant profiter de conditions très avantageuses. Par ailleurs, vous gagnerez d’un temps précieux sur l’ensemble de vos démarches.

Rodrigue

Pourquoi contracter un prêt personnel ?

Qu’il s’agisse de réaliser un projet, régler un problème ou simplement couvrir certaines dépenses, les banques sont là pour vous accompagner. Pour ce faire, elles proposent généralement plusieurs formules de prêts correspondant chacune à un type de besoin plus ou moins précis. Ainsi, l’on distingue par exemple le crédit immobilier du prêt personnel. Si l’objet du premier est très précis, le second est plutôt flexible et c’est lui qui nous intéressera dans le cadre cet article. 

Le prêt personnel, c’est quoi ?

Le prêt personnel est un crédit à la consommation dont l’affectation dépend du bon vouloir de l’emprunteur. Il s’agit en effet d’un crédit flexible dont les fonds peuvent servir à la réalisation d’un projet ou la satisfaction d’un besoin. Son principal avantage réside dans sa souplesse car pour en profiter, il suffit simplement d’être majeur, sans problèmes bancaires et présenter des garanties suffisantes. En France, il représente jusqu’à 1/3 des crédits à la consommation accordés aux particuliers. L’on s’en sert habituellement pour acheter un véhicule, réaliser des travaux de rénovation, équiper son logement, financer un évènement ou un projet de voyage, etc. Au besoin, cliquez ici pour souscrire un prêt personnel.

Les caractéristiques du prêt personnel

Si son utilisation est laissée à la discrétion de l’emprunteur, il faut cependant dire que les conditions du prêt personnel ne sont pas adaptées au financement d’un projet immobilier. Plafonné à 75.000€, les taux d’intérêt pratiqués et la durée de remboursement ne permettent pas d’acheter dans l’immobilier neuf ou même l’ancien. Il faudra par ailleurs justifier d’une bonne gestion financière pour bénéficier d’un prêt personnel et son montant dépendra de votre taux d’endettement. Celui-ci est plafonné à 33% du montant total de vos revenus mensuels. Pour le calculer, sommez d’abord toutes vos charges mensuelles, divisez ensuite le total par la somme de vos revenus mensuels et multipliez enfin le produit par 100. Si le taux est inférieur à 33%, alors vous n’aurez aucune difficulté à acquérir votre prêt.

Rodrigue

Comment obtenir le meilleur taux d’hypothèque ?

Vous voulez enfin réaliser votre rêve d’avoir votre propriété ? Pour cela, vous souhaitez accéder à un crédit immobilier à des conditions favorables. Voici des conseils pour convaincre votre banquier. 

Qu’est-ce qu’un taux hypothécaire ? 

Le taux d’hypothèque est la somme que vous allez verser à la banque ou à la compagnie d’assurance, après l’obtention d’un crédit immobilier. Il est évalué en pourcentage, selon le type d’hypothèque et de l’échéance que vous avez conclu avec votre banquier. L’état de la propriété et sa situation géographique sont des facteurs importants dans la conclusion d’un taux hypothécaire. Votre banquier pourra saisir et revendre votre propriété en cas d’insolvabilité de votre part. Chaque banque propose son propre taux d’hypothèque. Votre banquier tiendra également compte de votre solvabilité et de votre taux d’endettement. Le taux d’hypothèque est généralement très élevé. D’où l’intérêt de trouver le meilleur taux, celui correspondant à votre situation. 

Quelques conseils pour un taux d’hypothèque favorable

Consulter les comparatifs de taux d’hypothèque proposés par les banques afin de vous faire une idée des offres disponibles. Prenez contact avec les banques et soumettez votre demande de crédit. Choisissez le prêt hypothécaire fermé, car il offre des taux d’intérêt plus bas et une période de remboursement plus longue. C’est une astuce pour accéder à un meilleur taux de votre prêt hypothécaire. Un apport élevé est aussi conseillé pour obtenir un taux hypothécaire plus bas. 

Les conditions à remplir pour convaincre votre banquier

Pour convaincre votre banquier, assurez-vous de présenter les garanties d’un emploi stable et énumérer. Ceci conforte la banque quant à votre capacité de remboursement. Acceptez des offres d’achat d’autres produits proposés par la banque. Très souvent, votre intérêt pour d’autres produits de la banque influence votre accès à des taux hypothécaires favorables. Parmi les techniques de vente des banques, celle des produits annexes offre des bénéfices aux établissements bancaires et aux assurances. 

Rodrigue

Comment bien choisir la mutuelle de son entreprise ?

Rentrée dans le Code du travail depuis le 1er janvier 2016, la mutuelle d’entreprise est une solution qui permet à tous les salariés d’une entreprise de bénéficier d’une couverture santé complémentaire. Si son entrée a été perçue comme une victoire pour de nombreux salariés, les entreprises doivent désormais trouver une solution efficace pour cibler la mutuelle adaptée à leurs besoins. Certes, de nombreuses alternatives existent, mais identifier la meilleure mutuelle d’entreprise du marché peut vite tourner au casse-tête si l’on n’applique pas les bonnes méthodes… Focus sur les astuces pour dénicher la perle rare en matière de mutuelle d’entreprise.

Quel fonctionnement ?

Contrairement à certaines idées reçues, la souscription à une mutuelle d’entreprise est identique à celle d’une assurance classique. Seule différence, les bénéficiaires sont les dirigeants et les collaborateurs. Pour procéder à la souscription, il faut néanmoins plusieurs prérequis comme la rédaction d’une convention collective. Si la mutuelle est basée sur un système solidaire avec une couverture égale pour tous les membres de l’entreprise, il est capital d’évaluer les besoins de vos collaborateurs en matière de couverture santé complémentaire. Essentielle pour déterminer votre budget et négocier un tarif avec la compagnie d’assurance, cette phase ne doit pas être négligée. Pour éviter les mauvaises surprises, on ne peut que vous conseiller d’aller faire un tour sur le site mon-livret.fr.

Quelle cotisation ?

Si les avantages de la mutuelle d’entreprise sont multiples, il existe cependant certains inconvénients. On pense notamment aux cotisations qui représentent une charge importante pour les entreprises, car on sait que ces dernières sont obligées de verser mensuellement des primes pour le compte du personnel. Mais les salariés ne sont pas épargnés pour autant. En effet, ils doivent s’acquitter d’une cotisation mensuelle dont le montant peut varier selon le profil du salarié. Dernier détail, si la mutuelle d’entreprise permet d’obtenir une meilleure couverture santé complémentaire pour chaque salarié, il faut bien préciser que ce dernier devra encore payer un pourcentage lors de sa consultation. Il y a encore du chemin à parcourir pour obtenir une situation idéale pour tous les membres d’une entreprise.

Rodrigue

Comment souscrire un prêt personnel ?

Un prêt personnel est un emprunt permettant de financer des projets personnels dont le montant est compris entre 200 et 75 000€. On peut donc y recourir pour acheter des biens de consommation ou encore pour partir en vacances. Cependant pour souscrire à un prêt personnel, il faut remplir certains critères et suivre une procédure bien définie. C’est ce que nous allons montrer dans ce guide.

Remplir certaines conditions

Les conditions à remplir pour pouvoir souscrire un prêt personnel peuvent légèrement varier d’un pays à un autre. Néanmoins, les critères les plus déterminants restent les mêmes dans tous les cas. Ainsi pour avoir un prêt personnel au meilleur taux, il faut d’abord être majeur. Aussi, il faut avoir un dossier présentant moins de risques. Cela revient à obtenir des revenus réguliers afin de rassurer la banque quant à la capacité de remboursement du demandeur. Ensuite, il est obligatoire de posséder un compte courant dans le pays de résidence bien que n’étant pas forcément citoyen de ce pays. Enfin pour souscrire un prêt personnel, le demandeur doit justifier d’une bonne gestion financière. Pour cela, il ne doit pas être sur la liste noire de la banque nationale ou être un interdit bancaire. Dès lors que toutes ces conditions sont remplies, on peut souscrire un prêt personnel en suivant la démarche suivante.

Suivre la procédure de souscription

La procédure de souscription d’un prêt personnel est simple. Elle commence avec l’ouverture d’un compte bancaire local. Pour ce faire, il suffit de présenter quelques documents. Parmi ceux-ci on compte premièrement une carte d’identité ou un passeport en cours de validité. Ensuite il faudra remplir un formulaire de demande d’ouverture. Comme cela est le cas pour un placement sans risque, on transmettra par la suite une facture d’eau ou de téléphone en guise de justificatif de domicile. Une fois toutes les démarches administratives effectuées, l’accès aux finances se fera généralement au bout d’une semaine.

Rodrigue